Le syndrome pré-menstruel (SPM) : enfin des solutions !!

Les règles douloureuses, ça me connaît !

Dès ma puberté, on m'a mis dans la tête que c'était le lot de certaines femmes et qu'il fallait faire avec. Vous avez mal mademoiselle ? Bah prenez sur vous, ça va passer ! Oui mais ça revient chaque mois, et c'est parti pour les dispenses de sport, les arrêts maladie ou de travail, voire carrément arrêt de vie sociale !!!

NON, NON ET NON !!! Tout ça n'est pas normal ! Est-ce qu'il me faut une carte d'invalidité aussi ? Non, juste comprendre ce qu'il se passe dans mon corps, et surtout : qu'on me donne des solutions 😉

À force d'en parler avec mon naturopathe, j'ai pu réunir tout un tas d'informations. J'ai vite compris que la très grande majorité des symptômes ressentis par les femmes pendant leur cycle était due à une dominance en œstrogènes.

Qu'est ce que le syndrome pré-menstruel ?

règles douloureuses

Le syndrome pré-menstruel (SPM) touche un grand nombre de femmes et se manifeste par de multiples symptômes invalidants.

Bien plus qu'un simple désagrément, les scientifiques parlent de stress pré-menstruel : plusieurs organes se retrouvent en faillite !

La femme subit l'influence de deux grandes hormones produites par le corps : les œstrogènes et la progestérone. Elles ont des fonctions complémentaires mais bien distinctes. Pour que tout se passe bien, l'action des œstrogènes produits dans la première moitié du cycle doit être tempérée par l'action de la progestérone dans la seconde partie du cycle.

Hum, hum... Cette grande fête du n'importe quoi, qui a lieu chaque mois dans mon corps, ce serait donc lié ?

DEFINITION

La famille des œstrogènes est constituée des trois grandes hormones suivantes :
oestrone, estriol et estradiol.

SYMPTOMES

Bouffées de chaleur, crampes utérines, irritabilité, humeur maussade, rétention d'eau, douleurs mammaire, nausées...

LES FAITS

Lors des règles, les œstrogènes peuvent atteindre des niveaux très importants sur leurs tissus cibles (glandes mammaires, ovaires...).

Les effets secondaires sont d'autant plus importants qu'ils ne sont pas compensés par la présence de progestérone !
Cette omniprésence des œstrogènes dans les tissus est dû entre autre, aux facteurs environnementaux et à notre alimentation

xéno oestrogène
xéno oestrogène
xéno oestrogène
xéno oestrogène

Les xéno-œstrogènes et phyto-œstrogènes

Leur structure moléculaire proche des œstrogènes leur permet, telle une clé, de pénétrer dans une cellule (tissu-cible) et d'évoluer normalement comme les hormones produites naturellement par notre corps.

Même chez l'homme on remarque, ces 50 dernières années, une augmentation des œstrogènes et une diminution des spermatozoïdes. Messieurs, toute cette mascarade ne concerne pas que la gente féminine !!

Toutes ces sources d'hormones ne se contentent pas de s'ajouter aux nôtres. Elles amplifient l'action des œstrogènes naturels.

Les xéno-oestrogènes

Notre environnement est saturé par des molécules de synthèse qui miment l'action des œstrogènes : sacs plastiques, vapeurs d'essence, pollution industrielle, l'eau du robinet (contaminée par les traces de pilules contraceptives)...

Les phyto-oestrogènes

Parmi les plantes il existe des faux-amis qui possèdent des propriétés phyto-oestrogéniques : soja, sauge, alfa-alfa, cumin, réglisse, fenouil, lin, houblon (bière).

Comment éliminer cette dominance en œstrogène ?

douleur règles femme

Éviter les sources de phyto-œstrogène et limiter notre exposition aux xéno-œstrogènes c'est déjà un bon début. Faites très attention aux tisanes que vous buvez !! Mais ne nous arrêtons pas là.

Il existe un organe fondamental pour permettre à toutes les femmes de vivre un SPM équilibré : le foie !!
Filtre de notre corps, il capte les toxines et décompose toutes les molécules nuisibles à son métabolisme. C'est lui qui prend en charge l'excès d’œstrogènes et de xéno-œstrogènes. La présence de symptômes forts traduit un foie ralenti.

À chaque SPM il est nécessaire de nettoyer le foie pour réguler les taux d'hormones. Pour cela des plantes que j'utilise moi-même depuis des années existent. Car, comme vous devez le savoir si vous me suivez sur YouTube, j'ai des problèmes hépatiques depuis toute petite.

LE CORDYCEPS

cordyceps sinensis unessence

En réparant l'ADN des cellules endommagées, il régénère le foie de façon remarquable. C'est pour moi un remède miracle ! Je l'ai toujours avec moi et au moindre symptôme de foie fatigué, j'en prends.

LA SILYMARINE

silymarine unessence

Cette plante protège et répare le foie en régulant la perméabilité de ses cellules. J'en ai fait plusieurs cures dans ma vie et je vois une nette amélioration à chaque fois.

LE DESMODIUM

desmodium unessence

Puissante protectrice du foie, cette plante est capable de le désintoxiquer et est très fréquemment utilisée pour soigner les hépatites. J'en ai souvent pris et il m'a fait beaucoup de bien.

Comment augmenter la progestérone ?

Un complément s'impose : le gattilier ! En augmentant la production naturelle de progestérone à des niveaux choisis par le corps, il représente une plante maîtresse pour nous, les femmes.

En plus de réguler notre système hormonal, il agit également sur la sphère émotionnelle d'une façon remarquable et c'est en cela un véritable anti-stress.

Depuis des années, j'ai régulièrement de grosses carences en progestérone. Le gattilier est mon allié et sans lui, bonjour les crampes d'estomac et les douleurs au niveau des reins (glandes surrénales) !

N'achetez pas vos compléments n'importe où ! Ceux-ci peuvent contenir des métaux lourds ou être tout simplement mal dosés.
Pour l'instant, je ne connais qu'une marque à laquelle j'accorde toute ma confiance : UNESSENCE. Ci-contre vous pourrez voir la vidéo que j'ai faite sur cette marque.

Pourquoi l'arrêt du gluten marche sur moi ? On y reviendra sans doute dans un prochain article mais le gluten détruit les villosités des intestins. Ces dernières permettent l'assimilation des nutriments, dont les hormones. Dans mon cas, j'imagine que l'arrêt du gluten augmente mon taux de progestérone.

Stopper la douleur

douleur règles femmeC'est bien beau de parler de tout ça mais le temps que le corps se rééquilibre, les douleurs persistent. Pour les calmer, une plante ayurvédique s'impose : la Boswellia !

Cette plante est notamment utilisée dans le traitement des inflammations et souffrances liées à l'arthrose, l'arthrite ou le syndrome du colon irritable.

En cas de douleur chronique : prendre 2 gélules le matin et 2 gélules avant le diner.

 

J'espère que vous en aurez appris plus sur votre corps et votre environnement grâce à cet article. Prenez soin de vous et surtout n'oubliez pas : avoir mal n'est pas normal !

Il y a toujours des solutions. 😉




Total
15
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*