9 choses à savoir sur l’endométriose

L'endométriose ... Tiens, un nouveau mot ?

Vous avez forcément entendu ce mot, même comme ça, à la va vite, sans savoir vraiment de quoi il s'agit ni qui est concerné ... Vous connaissez peut-être quelqu'un qui en subit les conséquences, sans réellement savoir ce que ça implique pour lui au quotidien. C'est vague, et puis on en parle pas vraiment. Et un jour, pof ! Le diagnostique tombe : VOUS AVEZ L'ENDOMETRIOSE !!

endométriose

Mais c'est quoi ce truc ?

Il s'agit d'une maladie chronique qui touche l'endomètre, ce tissu qui tapisse naturellement l'utérus, qui se développe tout au long du cycle et qui fini par saigner. En cas d'endométriose, ce tissu va se développer dans d'autres organes où il n'a rien à y faire : trompes, ovaires, intestins, vessie et dans de rares cas dans les poumons, les yeux... Ouais ça craint ! S'ensuivent alors des douleurs incompréhensibles.

Pour vous informer sur cette maladie, le site de référence est www.endofrance.org. J'ai dévoré ce site et j'ai halluciné sur ce que j'ai appris. Voici les principales infos à retenir :

70 % souffrent

Douleurs dans divers organes provoquant l'impossibilité d'effectuer les tâches quotidiennes voire même de marcher, très grande fatigue, vomissements...
A côté de ça, quelques-un(e)s ne ressentent aucun symptôme !

1 femme sur 10*

Cela fait beaucoup : environ 70 % sont touché(e)s. Et encore on ne parle ici que des femmes qui ont été diagnostiquées. De nombreuses personnes (comme moi), passent plus de 10 ans sans savoir ce qu'elles ont !

40 % sont infertiles

Parfois, si l'endométriose touche les trompes et/ou les ovaires, il peut y avoir des problèmes à ce niveau là. Plus on attend pour être traité et plus la situation s'aggrave. Certaines personnes n'ayant pas de douleurs, elles s'en aperçoivent trop tard.

Micro-lésions
L'endomètre, en se greffant ailleurs dans le corps provoque des micro-lésions dans différents organes (kystes, nodules ou adhérances) qui peuvent envahir totalement les organes et les engluer entre eux
Douleurs chroniques
A cause de ces micro-lésions, les organes peuvent se déformer, l'utérus se rétroverser. Les douleurs handicapantes sont alors constantes, 365/365 jours et rien ne peut calmer la douleur.
0 traitement
A ce jour cette maladie est incurable. La seule alternative est un traitement hormonal lourd avec de nombreux effets secondaires. Il provoque une ménopause artificielle et ne fait qu'amoindrir les symptômes.
Medecines alternatives
Certaines personnes trouvent des solutions dans les médecines alternatives mais malheureusement les médecins traditionnels ne se penchent pas assez sur ces autres solutions, laissant souvent leurs patients sans réponse.
Diagnostique tardif
7 ans en moyenne pour se faire diagnostiquer. On nie ou on minimise les douleurs, on nous traite de chochotte, on nous dit "ça va passer", "je ne peux rien faire"... Il faut s'accrocher pour être pris au sérieux.
0 connaissance
Les causes de cette maladie sont inconnues. Encore trop de médecins la méconnaissent et ignorent qu'on la détecte rarement à l'échographie. Seule l'IRM est fiable ! Les spécialistes en la matière sont encore rares en France.

Quelques témoignages

 

Mon témoignage en vidéo :

 

* Les statistiques parlent sans cesse de "femme" mais bien évidemment toute personne ayant un utérus est susceptible de développer une endométriose : femmes cis, personnes non binaires, hommes trans...

 

endometriose tout savoir sur la maladie

icônes et images en provenance des sites Flaticon et Freepik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*