Tout savoir sur le henné et réussir sa couleur

Je vais détailler ici les couleurs que l’on peut obtenir avec les différents hennés, mais aussi les plantes que l’on peut y ajouter et les technique pour intensifier la couleur. Je le fais car beaucoup d’infos circulent sur les blogs et les forum, et on s’y perd. Mais je le fais aussi pour moi ^^ Ca me servira de mémo, car moi aussi je m’embrouille avec toutes ces plantes hu hu!

SOMMAIRE

  1. Les différents types de henné
  2. Les poudres colorantes
    1. Pour des teintes rouges
    2. Pour un beau blond
    3. Pour un noir de jais
    4. Pour un marron éclatant
    5. Pour des reflets violine/pourpre
  3. Les petites astuces
    1. Pour ne pas se prendre la tête
    2. Pour bien réussir sa couleur
 hhh
Les différents types de henné

Le henné neutre 

Nom:  Cassia obovata ou Cassia italica
Il ne colore pas. Néanmoins je tiens à le présenter puisqu’il fait partie de cette famille. Rien à voir avec la plante qui colore. Il renforce les cheveux, les fait briller et éloignerait les poux.
Certains conseillent de le mélanger à de la poudre de garance pour donner des teintes rouges vives aux cheveux blancs ou blonds, ou des teintes roux/acajou sur cheveux châtains.

Le henné Jamila

Nom : Lawsonia inermis
Il s’agit d’un henné naturel colorant du Pakistan, certifié BAQ*. Il donne une couleur intense, rouge profond.

Le henné du Rajasthan

Nom : Lawsonia inermis
Henné naturel colorant d’Inde, certifié BAQ*. Il donne des teintes marron à bordeaux.

Le henné d’Egypte

Nom : Lawsonia inermis
Henné naturel colorant. Il donne des teintes orange à cuivrée. Moins intense que les hennés BAQ.

Le henné Tazarine

Nom : Lawsonia inermis
Henné naturel colorant du Maroc, certifié BAQ*. Il donne une couleur cuivrée.

Le henné du Yemen

Nom : Lawsonia inermis
Henné naturel colorant, certifié BAQ*. Il donne des teintes cuivrées à marron

* BAQ : plus d’infos en cliquant ici.

↑↑↑↑ REVENIR AU SOMMAIRE ↑↑↑↑

hhh

Les poudres colorantes

Les poudres citées ci-dessous sont généralement plus efficace mélangées au henné. Seules, leur pouvoir diminue.

Pour des teintes rouges

Le bois de campêche. A mélanger avec le henné. Elle a un fort pouvoir colorant, et les teintes obtenues diffèrent selon les mélanges. Campêche seul = rouge grenat , campêche + sel = rose/mauve , campêche + alun = violet/bleu, campêche + henné du Yemen + amla + hibiscus = prune. /! ne pas ajouter d’acidité à votre mélange (genre citron, vinaigre..)

La garance. A mélanger avec le henné naturel ou le henné neutre pour une teinte rouge ou acajou. /! ne pas lui ajouter d’acide comme du vinaigre ou du citron.

☄ Le paprika. Donne une couleur roux à rouge clair. A mélanger en infusion ou tel quel au henné naturel.

☄ L’hibiscus. Donne des teintes roses/rouges. A mélanger en infusion ou tel quel au henné naturel.

☄ Le quinquina rouge. Riche en quinine, ce puissant colorant donne des reflets auburn et rougeoyants tout en renforçant les cheveux.

 

Pour un beau blond

☄ La camomille matricaire. Pour intensifier les reflets blonds. A utiliser en décoction, soit en dernière au de rinçage, soit en masque pré-shampooing avec du miel, soit mélangé à du henné neutre.

☄ Le curcuma. Sa richesse en curcumine apporte de vifs reflets pour des cheveux blonds lumineux.

☄ La rhubarbe de chine. A mélanger au henné neutre ou en masque pour de beaux reflets blonds.

☄ Le miel. En masque pré-shampooing.

☄ La bière. En masque pré-shampooing ou en dernière eau de rinçage.

☄ Le citron. En mélange dans vos masques pré-shampooing, en dernière eau de rinçage ou en ajout dans votre henné neutre.

Pour un noir de jais

☄ L’indigo. Également appelé “henné noir” à tort, cette plante, de son nom Indigofera tinctoria, donne des reflets noirs bleutés. Attention où vous l’achetez. La poudre doit être verte, sans ajout chimique. Sur cheveux blancs ou blonds elle donne des teintes bleus et pas noires. A utilisé seul, ou après un henné naturel, avec un ajout de sel et/ou de bicarbonate pour le fixer.

☄ L’écorce de grenade. La poudre de cette écorce apporterait des reflets marron à noirs.

L’amla. Cette poudre ayurvédique fonce les cheveux et purifie le cuir chevelu.

☄ Le Bhringaraj. cette plante ayurvédique lutte contre la calvitie et rend les cheveux noirs

 

Pour un marron éclatant

☄ Le brou de noix. Il s’agit de la coque qui enveloppe les noix. Elle constitue un puissant colorant. Mélangé au henné naturel il donne de jolis reflets auburn. Et en soin capillaire, il rend les cheveux brillants et les fonce tout en les fortifiant. Sur cheveux blancs appliquer du henné naturel puis, après rinçage, appliquer du brou de noix.

☄ Le katam. Récolté au Yemen, cette plante est traditionnellement utilisée pour colorer les cheveux gris. Mélangé au henné, il s’incorpore juste avant la pause. Il ne faut pas le laisser reposer ou le congeler.

☄ Les feuilles de noyer. La poudre de ses feuilles est comparable au brou de noix. Elle fortifie les cheveux fins et cassants, tout en leur apportant de beaux reflets châtains. Pour un résultat plus prononcer, il est conseillé de l’utiliser en dernière eau de rinçage.

☄ Les clous de girofle. Cette plante, colore facilement les cheveux lorsque l’on en fait une décoction. A ajouter au henné ou à d’autres poudres.

☄ Le romarin. Cette herbe aromatique fonce les cheveux et aide à lutter contre les pellicules.

 

Pour des reflets violine/pourpre

☄ Les baies de sureau noir. A écraser au mortier avant de les ajouter à votre henné. ou bien procéder à une simple infusion pour mouiller le henné. Donne une teinte violette, vigne ou pourpre selon les mélange et la couleur de base. Ajoutez du sel ou du bicarbonate pour fixer la couleur.

☄ L’orcanette. Cette poudre, à ne pas inhaler, donne des teintes roses à pourpre-violet. A mélanger en infusion ou tel quel au henné naturel.

☄ Le bois de campêche + l’alun. Ce mélange donnerait une teinte violet/bleu

↑↑↑↑ REVENIR AU SOMMAIRE ↑↑↑↑

hhh

Les petites astuces

Pour ne pas se prendre la tête

Certains préfèrent appliquer le henné sur cheveux mouillés. Il est vrai que c’est agréable et que l’on utilise moins de poudre pour un résultat tout aussi probant.

☼ Pensez à retirer les tapis au sol, quitte à en mettre des vieux, ou de vieilles serviettes de bain, afin de ne pas tout tacher. (surtout avec les cheveux mouillés qui gouttent)

☼ Prévoyez des serviettes de couleur foncée pour vous essuyer les cheveux après le rinçage. Ca a tendance à tacher un peu.

☼ Afin de ne pas colorer son front, appliquez au préalable de l’huile à la lisière de votre front, ainsi que sur les oreilles. C’est pas mal efficace.

☼ Pour les racines, il est intéressant d’utiliser un pinceau à coloration. Moi je trouve ça top!

☼ Pour rincer le henné sans boucher la baignoire, remplissez une bassine ou un sceau d’eau puis trempez-y vos cheveux. Faites partir le plus gros de la poudre. Cette eau sera jetée dans les WC. Vous pouvez ensuite vous rincer sous la douche.

☼ Mettez des gants en plastique pour ne pas colorer vos mains. Ca parait bête mais quand le henné est prêt et qu’on s’aperçoit que l’on a pas acheté de gants… C’est pas glop.

 

Pour bien réussir sa couleur

☼ N’utilisez jamais de récipient ou de cuiller en métal pour mélanger ou appliquer votre henné. Et pas de papier alu pour enrouler autour de votre tête. le métal oxyde le henné. Le mieux : le saladier en verre, la cuiller en bois et le cellophane.

☼ Pour que le henné ait le temps de libérer ses pigments, laissez-le reposer sous cellophane juste après l’avoir mélangé à un liquide chaud. Quelques heures, voir une journée c’est encore mieux.

☼ On peu ajouter du vinaigre ou de jus de citron pour intensifier la couleur (voire même du jus d’orange). Dans ce cas, faites-le juste avant d’appliquer le henné sur les cheveux. Il ne faut pas que le henné repose avec de l’acidité.

☼ La congélation décuple les pigments rouges du henné. Pour y remédier, mélangez votre henné à un liquide chaud, laissez-le reposer quelques heures ou une journée, puis congelez-le. Ensuite, laissez-le décongeler au bain marie, ajouter vos poudres colorantes si vous voulez en mettre, puis appliquez directement votre henné.

☼ L’ajout de thé (infusé) accentue la couleur.

☼ Avec l’indigo et le katam ne rajoutez pas d’acidité. Mettez du sel qui basifie la préparation.

☼ Utilisez de la poudre de sidr pour vous laver les cheveux, au moins pour rincer votre henné. Cette poudre empêche le henné de dégorger. C’est surtout vrai pour l’indigo et le katam. Mais ça marche aussi pour le henné naturel.

☼ Après avoir rincé vos cheveux terminez par un rinçage au vinaigre pour refermer les écailles des cheveux : dans une bouteille d’eau, ajoutez 1 càs de vinaigre de cidre et versez le tout sur vos cheveux. Ne rincez pas à l’eau. Essorez vos cheveux comme d’habitude et c’est tout.

↑↑↑↑ REVENIR AU SOMMAIRE ↑↑↑↑

 

source de l’image : reneesorganics.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*