La saponification à froid : comment fabriquer des savons

Hey ! Ça vous dit des recettes de savons ?

Je suis sûre que comme moi, vous êtes en extase devant les photos de savons faits maison. Et si ce n'est pas encore le cas, tapez "saponification à froid" dans Instagram ou Pinterest et... Vous deviendrez tout de suite accro ! Quel plaisir de pouvoir jouer avec les formes, les couleurs et les fragrances !

Je compte bientôt vous publier des vidéos de SAF, mais avant ça, je me dois de commencer par les bases. Je vais donc vous publier 2 articles (et peut-être plus) pour que vous compreniez bien de quoi il s'agit.

Cela fait des années que je voulais me lancer mais je trouvais la méthode assez dangereuse. Malgré les nombreux tutos vidéos que j'ai vus sur le sujet, j'ai décidé de participer à un atelier sur Paris il a 2 ans, pour bien maîtriser la méthode avec un professionnel.

Émerveillée j'ai décidé de me lancer. 2 ans plus tard je me suis suffisamment documentée pour pouvoir vous en parler, et je suis toute contente de tester prochainement plein de recettes colorées !! 🙂


Qu’est-ce que la SAF ?

La saponification à froid (SAF) est un des procédés permettant de fabriquer un savon. Cette technique est utilisée au moins depuis le XVIIe siècle. Aujourd'hui on la maîtrise parfaitement puisque l'on sait qu'il faut peser les ingrédients au gramme près pour être sûr d'avoir un bon savon.

En mélangeant un acide gras (huile, beurre, graisse) à de la soude caustique (ou de la potasse) dissoute dans de l'eau une réaction chimique extraordinaire se passe : la préparation dégage naturellement de la chaleur et la soude s'associe aux acides gras pour former du savon et de la glycérine ! Au final, votre savon ne contiendra plus du tout de soude. Donc pas de panique en voyant le mot "soude caustique", votre savon final n'a plus rien à voir !

Par la suite votre savon doit reposer au moins 4 semaines : c'est la période de cure. En effet la réaction chimique continue tout au long de ces 4 semaines.

Fabriquer des savons est à la portée de tout le monde et cela nécessite peu de matériel. Cependant cette méthode résulte d'une réaction chimique très dangereuse en cas de contact avec la soude caustique. Quelques règles primordiales sont à respecter afin d'éviter des accidents graves. C'est pourquoi je les ai toutes regroupées dans un seul article que vous trouverez ici.

Ingrédients de base pour créer un savon

La soude

Il existe 2 formes de soude pour fabriquer des savons : la soude caustique en poudre que l’on trouve dans les boutiques de bricolage. ATTENTION !! Telle quelle elle n'est à priori pas dangereuse si on la touche à mains nues, mais une fois en présence avec de l’eau la réaction se fait instantanément et le mélange possède de très grandes propriétés corrosives. De plus, si elle est mal utilisée il peut y avoir des projections, et donc toucher votre peau, vos yeux… C’est pourquoi il est impératif de lire les règles d’utilisation pour ne pas finir à l’hôpital. Mais pas de panique : si vous respectez à la lettre les quelques règles énoncées dans mon autre article, il n’y a aucun danger et tout se passera bien 🙂

La 2e forme est une solution de soude (qui contient déjà de l'eau). Beaucoup moins corrosive, elle représente moins de danger et peut rassurer les novices. Je n'en ai jamais utilisé mais les calculateurs type Aroma-Zone prévoient ce type de soude. Quel que soit votre choix vous n'aurez pas de difficulté pour créer vos recettes.

Cependant attention : si une recette utilise un type de soude (soit poudre soit liquide), vous ne pourrez pas en changer car les dosages n'ont rien à voir. Si vous voyez "soude caustique" n'utilisez pas de solution de soude et inversement.

L’eau

Elle permet de créer la réaction chimique essentielle à la saponification. Mais vous pouvez aussi infuser des plantes dedans pour apporter diverses propriétés et couleurs à vos savons. Du lait, des jus de fruits (carotte pour la couleur orange…) sont aussi possibles.

Les acides gras

Tous les beurres végétaux et les huiles végétales peuvent être utilisés en SAF et on peut aussi utiliser des graisses animales (oie, bœuf…). Chaque huile ou beurre possède son indice de saponification. Si vous modifiez les quantités d’une huile ou si vous remplacez une huile par une autre, vous devez recommencez toute la recette avec un calculateur (voir plus bas) !! Cette règle est indispensable si vous ne voulez pas rater votre savon. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, voici quelques informations :

  • L’utilisation de beurres végétaux, d’huile de coco ou coprah, de cires (abeilles…), de graisses animales ou d’huile d’olive permettra d’avoir des savons bien durs qui ne fondent pas trop vite. A priori le mieux est de mettre 50 % du poids total de vos huiles en piochant dans cette liste.
  • Les huiles sensibles (chanvre…), selon leur dosage et selon votre recette ne vous permettront pas de conserver vos savons très longtemps car il finira par rancir. A vous de tester des recettes, mais le mieux et de ne pas en mettre beaucoup.

 


Les colorants

Il est possible de colorer vos savons. Pour ça de nombreuses solutions s’offrent à vous. Je ferai un article spécialement dédié à ce sujet mais sachez déjà que l’on peut utiliser :

  • Certaines HV
  • Micas, ocres, oxydes …
  • Colorants liquides, empâtage blanc…
  • Infusions de plantes dans votre eau ou macérâts dans vos huiles
  • jus de légumes comme celui de carotte qui apporte une belle couleur orange en remplacement de tout ou partie de votre eau

Les fragrances / huiles essentielles

Vous pouvez ou non parfumer vos savons. Sachez que certaines fragrances (surtout celles d'Aroma-Zone) et certaines huiles essentielles ne tiennent absolument pas en SAF. Généralement on les utilise à hauteur de 2 à 5% pas plus.

Les autres ajouts

Il est possible d'ajouter certains ingrédients avant ou après la trace (j'expliquerai tout ça dans un autre article) pour apporter certaines propriétés à vos savons :

  • des grains exfoliants comme la poudre de rose musquée, noyaux d'olive, marc de café...
  • Du miel pour le côté hydratant et antiseptique
  • du lait animal ou végétal pour apporter beaucoup de douceur à la peau
  • des poudres de plantes pour leur effets colorant ou bénéfique pour la peau ou les cheveux (il est possible de faire des shampooings solides en SAF)
  • actifs en tout genre (actifs = actifs cosmétiques que l'on peut acheter sur Aroma-Zone, MyCosmetik...)

 

Dans un premier temps, je vous conseille de ne pas créer vous-même vos recettes mais de suivre celles que l'on trouve dans les livres de SAF ou sur les blogs. Ça vous évitera de faire des erreurs tout en approfondissant vos connaissances sur le sujet.

Le taux de surgraissage

Il consiste à mettre plus de gras que nécessaire. C'est facultatif mais cela donne des savons moins décapants, plus doux avec la peau. Si cela vous intéresse, sachez que les calculateurs prennent automatiquement en compte le taux de surgraissage souhaité. Généralement on choisi un surgraissage entre 5 et 8 %. Au-delà le savon risque d'être trop mou ou de rancir, mais vous pouvez tenter d'aller jusqu'à 10 % si vous le souhaitez. Pour cela, 2 solutions :

  • La réduction de soude : on réduit la dose de soude initialement prévue dans la recette en fonction du pourcentage choisi (si on veut un surgraissage de 6%, on enlève 6% de soude).
  • Le surgraissage additionnel : on ne touche pas à la recette initiale mais au moment de la trace, on ajoute le pourcentage d'huile choisi (si on veut un surgraissage de 6% on ajoute 6% d'une huile de notre choix au moment de la trace).

L'huile en question peut-être n'importe laquelle. Avec le surgraissage, la soude aura trop d'huile et ne pourra pas tout "manger". Il restera donc un peu d'huile non saponifiée qui prendra soin de votre peau.

Généralement je préfère le surgraissage additionnel mais apparemment l'une ou l'autre méthode n'a pas de différence.

Le matériel

Pour votre sécurité, il vous faudra :

  • un masque pour ne pas respirer les émanations de soude qui sont toxiques,
  • un espace aéré : extérieur (mais attention au vent qui pourrait renverser votre matériel) ou une pièce avec une hotte ou une fenêtre ouverte,
  • des lunettes de protection,
  • un vêtement qui recouvre l'intégralité des bras,
  • des gants en plastique qui recouvrent bien les poignets,
  • une bouteille de vinaigre à portée de main en cas de projection de soude sur votre peau : le vinaigre annule les effets de la soude.

 

Pour la fabrication en elle-même votre matériel doit être exclusivement réservé à la SAF :

  • une balance avec des piles qui fonctionnent (c'est bête à dire mais les piles qui lâchent en plein milieu d'une recette ça peut tout faire rater),
  • de grands récipients en verre, en inox ou en plastique qui résiste à la chaleur : béchers, pots à confiture pour faire vos mélange de couleurs, saladiers...
  • des cuillers en inox, baguettes en bois, spatules en silicone pour mélanger,
  • un mixeur plongeant,
  • un thermomètre,
  • des moules de toutes tailles et de toutes forme : rectangles en bois spécial SAF, moules fantaisies pour gâteau (juste pour la SAF, on le rappel ^^), briques alimentaires (type briques de lait, de Pringles), moules en silicone, gobelets en plastique jetables ...

La température de la soude

Après avoir mélangé votre soude dans votre eau, le mélange va chauffer et vous devrez attendre que la température baisse. Pour faire un bon savon, il est recommandé de verser l'eau + soude dans l'huile quand leur température est comprise entre 35 et 55°. Mais alors, plutôt 35 ou plutôt 55 ? Comment choisir ?

 

Plutôt 35 - 40°

Cela ralentit le durcissement de la pâte à savon. A choisir si :

  • vous voulez ajouter des actifs qui accélèrent la trace (miel, lait, certaines fragrances...)
  • vous comptez faire des marbrages ou des mélanges de différentes couleurs qui, du coup, prennent plus de temps

 

Plutôt 45 - 55°

Cela accélère la saponification. On obtient une trace rapide. A choisir si :

  • votre formule est riche en beurres végétaux et en huiles solides ou si elle contient de la cire, pour éviter que le mélange ne fige trop rapidement
  • votre formule est sur un petit volume (moules de 100 ml), car ces formules auront moins tendance à monter en température dans le moule.

Le processus de fabrication d'un savon

Le calculateur

Si vous souhaitez fabriquer votre propre savon, il vous faudra un calculateur. Il en existe beaucoup, chacun a sa préférence. Personnellement j'utilise celui d'Aroma-Zone et je le trouve très bien. Dans un futur article je vous montrerai comment je l'utilise, ce sera plus simple pour vous 🙂

Si vous recopiez une recette, notamment sur Internet, je vous recommande de toujours recalculer les ingrédients avec un calculateur, pour être sûr qu'il n'y ait pas d'erreurs.

En résumé

Tout d'abord il faudra mélanger la soude dans l'eau, puis l'eau + soude dans vos huiles et tout mixer. Le mélange va chauffer et s'épaissir. Plus ou moins rapidement la trace se forme : il s'agit tout simplement de la trace laissée par votre mixer/louche/cuiller quand vous le sortez de la pâte à savon. Elle se forme lorsque la pâte à savon se forme et s'épaissit. Au tout début rien ne se passe (photo 1 ci-dessous) mais plus vous mixez et plus la trace se forme.

C'est le moment d'ajouter vos colorants, vos fragrances et vos actifs (les 3 étant bien sûr facultatifs). Je vous ai mis une photo d'Aroma-Zone pour illustrer au mieux ce qu'est la trace :

SAF trace

Ensuite il ne vous reste plus qu'à verser la pâte à savon dans vos moules, de recouvrir avec un film étirable et d'attendre 24 à 48h que le savon se solidifie bien.

Passé ce temps, démoulez les savons et laissez-les reposer 4 semaines minimum : c'est la période de cure ! En effet pendant tout ce temps la réaction chimique va continuer. Il ne faut surtout pas utiliser le savon pendant cette période !

Les étapes

Avant de commencer votre recette :

  1. Notez bien votre recette sur une feuille en prévoyant tout : les doses et le nombre de colorants, la quantité de fragrance, quel dose de surgraissage vous voulez, quel type de marbrage, dans quel(s) moule(s)... Cela vous permettra de prévoir le nombre de récipients à sortir et les différentes étapes à respecter.
  2. Sortez tout sur votre plan de travail : masque, lunettes, gants... Mais aussi : récipients, recette, mixeur, ingrédients, moules, cuillers...

SAF comment fabriquer un savon

Pour fabriquer le savon :

  1. Pesez les ajouts éventuels (surgraissage additionnel, fragrances, colorants, actifs...). Si vos colorants sont en poudre il est recommandé de les mélanger à une toute petite quantité d'eau ou d'huile pour éviter les grumeaux.
  2. Mettre vos gants, lunettes, masques... Car on passe aux choses sérieuses ^^
  3. Pesez votre eau dans un 1er récipient
  4. Pesez votre soude dans un 2e récipient
  5. Pesez votre(vos) huiles et/ou beurres végétaux dans un 3e récipient
  6. Versez lentement votre soude dans l'eau tout en remuant délicatement (pour ne pas vous éclabousser) : il ne faut pas attendre pour mélanger et ne s'arrêter que lorsque tous les grains de soude sont fondus sinon ils se figent et durcissent dans le fond du récipient (j'en ai fait les frais -_-)
  7. Mettez ce premier mélange de côté. Vous verrez qu'il devient très chaud : la réaction commence ^^
  8. Pesez vos huiles et vos beurres, faites fondre les beurres et huiles solides au bain-marie.
  9. Pour pouvoir les mélanger, vos deux préparations doivent être à la même température dans une fourchette allant de 35° à 55°. Quand c'est le cas, versez votre mélange eau+soude dans votre récipient d'huiles et/ou de beurres puis mixez petit à petit jusqu'à observer la trace.
  10. (facultatif) C'est le moment de mettre vos ajouts, de diviser votre pâte en plusieurs parties pour mettre différents colorants, de faire vos marbrages... Bref, de vous amuser ^^
  11. Versez votre pâte à savon dans le(s) moule(s) et recouvrez le(s) de film étirable, directement collé au savon pour ne pas qu'il y ait d'air. Si des poches d'air se forment ce n'est pas très grave mais votre savons ne sera pas très joli ^^
  12. Laissez sécher 24 à 48h sous un torchon puis démouler le tout.
  13. S'il s'agit d'un gros pain de savon il faudra le couper en morceaux. Vous pouvez utiliser ce genre de découpeur à savon ou bien un fil à beurre, les ustensiles pour découper le foie gras... Comme vous voulez.
  14. C'est le moment de disposer vos savons sur une grille, dans une cagette ou autre et de bien les espacer pour que l'air circule : c'est la cure ! J'aime recouvrir le tout d'un torchon ou d'un tissu : les savons peuvent respirer mais restent à l'abri de la poussière.
  15. Au bout de 4 semaines observez vos savons. Pour savoir si vos savons sont réussi ou s'ils sont caustiques, il existe un test très simple : touchez le savon du bout de votre langue. Si vous ressentez comme un léger choc électrique, c'est qu'il est caustique et ne sera pas utilisable : jetez-le. Revérifiez bien votre recette : quelque chose ne s'est pas passé comme il faut. A l'inverse si lors du test votre savon a juste le goût de savon, sans sensation particulière c'est qu'à priori il est bon 🙂

SAF fabriquer son savon

Si à l'utilisation votre savon vous assèche la peau, vous irrite, vous picote... Ne l'utilisez plus. Cela peut-être dû à plusieurs choses comme un surdosage de fragrances par exemple.

Je pense que cet article est déjà assez long. Je m'arrête là mais je ferai d'autres articles plus détaillés sur les colorants à utiliser ou de petits détails qui font toute la différence pour avoir un savon plus dur, plus moussant ou plus protecteur.

J'espère que mon article vous a aidé à mieux comprendre la saponification à froid et qu'il vous donne envie de créer des savons. Et je vous rassure : au début je me disais "nan mais c'est trop compliqué pour moi, je vais rester avec mes crèmes maison" hu hu ! Mais en se renseignant bien, tout est possible et c'est un réel bonheur de s'amuser à les créer et à les personnaliser.

Je ferai également un ou plusieurs petit(s) tuto(s) vidéo pour vous montrer concrètement comme on fait. Mais pas tout de suite car mon savon est en cure. Mais s'il est bien je vous publierai la vidéo 🙂

Pour plus d'infos vous pouvez aussi consulter le dossier thématique de Aroma-Zone que je trouve très complet.

 

Alors, tenté ? 😀

Photos : pixabay et photos perso
Icons made by Freepik from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY
Total
2
Shares

2 commentaires

  1. Nous vous recommandons de les couvrir avec un film alimentaire avant de placer une serviette ou couverture dessus pour garder la chaleur et acc l rer la saponification. Laissez les savons durcir pendant 24 48 h hors de port e des enfants et animaux domestiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*